À partir du 4 avril, l'artiste japonais Haruki Ogawa présente une de ses toiles de la série «Fusion» dans UGC Art Box. Organisé par la branche belge des cinémas UGC et organisé par son directeur Bruno Plantin-Carrenard, l'espace triangulaire d'Art Box présente les spectacles d'une œuvre d'un artiste dans la perspective architecturale compacte, visible à travers la grande vitrine, mettant ainsi l'accent sur la qualité de l'art exposé. Le lieu / espace ici est en relation beaucoup plus intense avec le travail permettant au spectateur de le voir comme "travail dans l'espace" du point de vue externe et sous un autre angle.

Étant sensible à la spécialité des expressions picturales, Ogawa perçoit la peinture non comme une «fenêtre dans la réalité imaginaire», ni comme une surface plane, mais plutôt comme un cube. Dans son travail, la toile de la peinture est un plan qui libère des éléments interactifs dans l'espace en avant, dans le cube blanc de la galerie. Les traces picturales en cours de transformation multi-dirigée et synchrone, tout en étalant et occupant l'espace de l'image et «au-delà», paradoxalement préservent ses volumes, ses nuances et son effet de perspective. Ogawa travaille avec l'abstraction tridimensionnelle dynamique, où les objets non concrets possèdent l'illusion de la présence physique tout en continuant à avancer, autour et retour dans le plan de la toile.


Pour développer davantage l'expansion labyrinthique de ses expressions, l'artiste associe dans sa récente série «Fusion» des toiles de différents supports (chanvre, lin, coton) appliquant des effets d'ombrage et représentant des éléments dynamiques (huile, acrylique, alkyde) qui transforment les multiples plans de la toile. Il semble qu'Ogawa tisse une figure dans laquelle des éléments résonnants et de nombreux liens entre eux inspirent et retiennent l'espace à l'intérieur du cube de la peinture.

"Fusion in the Box" met l'accent sur la topologie du travail d'Ogawa en le plaçant dans l'espace blanc fortement délimité où la position juste en face du travail devra rester vide (puisque la visualisation se fait de l'extérieur à travers la fenêtre). De cette manière, le spectateur, comme s'il prenait un peu de recul, observerait non seulement la peinture mais aussi sa relation avec l'espace, expérimentant plus une installation picturale qu'une simple toile. Comme observer la vie en aquarium ou jeter un coup d'œil dans le monde fantastique dans une neige-dôme, le spectacle offre une expérience de la peinture comme un être vivant indépendant passant son temps dans la boîte et jouant avec l'espace qu'il a pour lui-même.

 

 

 

 Informations concernant l'exposition actuelle à l'UGC Artbox

 

 

Frantic Gallery

                                                                       

 
Curateur Bruno Plantin-Carrenard